Recommend to a friend
print

Ville polluée : le vélo reste bénéfique pour la santé

publié le 09/10/2015

Grande question lors de pics de pollutions on dans les villes polluées : quel moyen de locomotion urbain reste le meilleur. Car piétons, automobilistes et cyclistes sont exposés aux conséquences des particules polluantes. Focus sur une étude récente renforçant l’intérêt du vélo, y compris dans les problématiques de la ville.

Une étude prouvant le bénéfice du vélo

vélo électrique hommeUne étude récente publiée dans la revue “Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’Institut de veille sanitaire” a interpellé notre équipe. Son bilan mérite d’être pris en compte : la pratique du vélo reste une bonne pratique pour la santé, même dans le cas où l’on révèle un pic de pollution dans la ville, ou même en prenant en risque les accidents.

Rester assis dans sa voiture pour tenter de se protéger de la pollution entre deux embouteillages ne semble pas soigner votre santé.

Les scientifiques cherche le moyen de transport le plus positif pour la santé

Participant aux recherches, on retrouve les conclusions de la chercheuse française Audrey de Nazelle qui s’est concentrée sur la réduction de l’usage de la voiture.

Elle rappelle dans un premier temps que : “quel que soit le cas de figure, les bénéfices pour la santé liés au passage d’un mode de transport passif à un mode de transport actif sont largement supérieurs aux risques associés à une augmentation de l’inhalation de polluants atmosphériques et à une plus grande exposition aux accidents de la route”.

En d’autres mots, laisser votre voiture au garage vous force à faire une activité physique. Se déplacer à pied, au minimum, agit positivement sur votre corps et votre santé en limitant les risques de maladies cardiovasculaires, diabètes, cancers ou même démences.

N’oublions pas un autre facteur : plus de personnes utilisent des moyens de transports alternatifs comme la marche à pied ou le vélo, moins de gaz polluants sont émis. L’étude prend pour exemple l’arrivée des vélos libre-service à Barcelone dont la conséquence est une baisse de 9 000 tonnes des émissions de CO2.

Le vélo électrique propose une assistance au pédalage, afin de ne pas trop forcer lors de certaines étapes de votre trajet, permettant d’éviter d’arriver en sueur au travail par exemple. Mais vous réalisez les mouvements ayant une action positive sur votre organisme.