Recommend to a friend
print

Le vélo électrique, un concentré d’avantages

publié le 06/07/2017

S’il permet de transformer les pentes en routes plates, le miracle du vélo électrique est loin de se limiter à cela. Ce moyen de transport dispose de nombreux atouts. Très utile en particulier pour les déplacements urbains, bénéfique pour la santé, économique, il est aussi un acteur vertueux pour l’environnement.

Imbattable pour aller au travail

vae-concentre-avantages-modelesD’un point de vue pratique, le vélo électrique est le compagnon idéal sur les trajets domicile-travail. En effet, comparativement à un vélo traditionnel, son assistance électrique permet de doubler les distances pour le cycliste. Selon une étude du Cerema, 4 trajets sur 10 en France et en voiture font moins de 3 kilomètres. A cette distance, le VAE est bien plus qu’une simple alternative au véhicule citadin, il est une évidence ! De plus, il s’avère pratique pour éviter les embouteillages et facile à garer une fois à destination.

Un moyen de transport économique et écologique

Son utilisation accrue permet de désengorger les villes, de réduire les embouteillages et par voie de conséquence, la pollution. Choisir le vélo électrique, c’est aussi agir en faveur de la préservation de l’environnement.
S’il est plus cher à l’achat qu’un vélo classique, il est rapidement amorti. Le VAE ne coute pas cher à recharger, ni à entretenir. Achat compris, il revient en moyenne 10 fois moins cher qu’une citadine.

Le vélo électrique, gage de bienfaits pour la santé

L’organisation mondiale de la santé recommande la pratique d’une activité physique à intensité modérée au moins 2h30 par semaine, soit un peu plus de 20 minutes par jour (ou 30 minutes chaque jour du lundi au vendredi). Le vélo électrique offre la possibilité de faire du sport, sans effort violent. Il convient donc parfaitement à celles et ceux qui ne pratiquent pas assez d’activité physique, mais également aux personnes en convalescence ou agées. En outre, face au vélo traditionnel, son assitance électrique, en réduisant l’effort du cycliste, assure une arrivée sans sueur, une conséquence bien pratique surtout lorsqu’on a par exemple un rendez-vous important !
Enfin, du côté de la législation, le vélo électrique ne nécessite ni permis, ni immatriculation. Nous vous conseillons cependant de porter un casque et de bien vérifier d’avoir une assurance responsabilité civile.
Sources
Etude du Cerema
Recommandations de l’OMS