Recommend to a friend
print

Faut-il rouler à vélo lors d’un pic de pollution

publié le 06/04/2015

faire vélo pollutionC’est l’actualité persistante du mois de mars. La pollution stagne en France et affecte plus particulièrement les grandes villes de l’hexagone. “La faute du temps” avec son absence de pluies et de vent qui dissiperont les particules polluantes. On parle alors de circulation alternée ou de limitation de vitesse le temps du pic d’alerte, mais c’est oublier que les efforts doivent être réalisés quotidiennement. Une polémique apparaît alors : est-il dangereux pour la santé de faire du vélo lors de ces périodes.

Comment circuler en ville lors de pics de pollutions

Certains laisseront leur véhicule traditionnel pour d’autres moyens de locomotions plus écologiques. Mais une polémique est née de cette idée : être cyclistes ou piétons lors de pics de pollutions c’est exposer directement ses poumons aux polluants. En d’autres mots, mieux vaudrait prendre sa voiture ou le métro !

Alors, vrai ou faux ? Une étude menée par l’Oramip en 2008 sur Toulouse donne des résultats basés sur des mesures précises et une analyse des données. On retrouve plusieurs informations clés liées aux polluants et triées par espaces: Dioxyde d’azote, particules en suspensions, monoxyde de carbone et benzène.

vélo pollutionLa pratique du vélo lors d’un pic de pollution : pour ou contre ?

Voici en quelques points révélées par le tableau ci-dessus :

La pratique du vélo se réalise en plein air, et limite donc l’exposition à différentes particules polluantes et casse les idées reçues.

Dans notre cas précis, l’effort a une action sur l’aspiration de polluants. Le vélo électrique permet de faire du vélo sans consommation d’essence ou autre carburant polluant, mais surtout son moteur à assistance électrique permet de circuler en limitant les efforts, constituant un allié de force dans vos déplacements quotidiens. Évidemment, la marche à pied est également une alternative à prendre en compte, mais qui augmentera le temps de déplacement.