Recommend to a friend
print

L’intérêt grandissant pour le vélo de route électrique

publié le 05/10/2017

Le week-end dernier, un nouveau cas de fraude mécanique a été découvert lors d’une course amateur. C’est le deuxième cas avéré de dopage technologique après celui de la belge Van Den Driessche, lors de l’épreuve Espoirs du Mondial de cyclo-cross en 2016. Si le sujet est sensible dans le milieu de la course cycliste, l’intérêt pour ce type de vélo n’en demeure pas moins grandissant auprès du grand public, comme le constatent les revendeurs spécialisés.

Comment ça marche ?

A ce jour, deux approches se distinguent pour le vélo de route électrique. Tout d’abord, dans la même veine que les VAE disponibles sur le marché, l’usage classique d’un moteur électrique qui agit sur le pédalier. Ce système est actuellement le moins onéreux, mais également théoriquement le moins efficace. En effet, le poids est une donnée cruciale. Il faut donc miniaturiser les moteurs afin d’alleger au maximum la charge pour le cycliste, tout en essayant de conserver une puissance suffisante.

Plus ambitieux, le projet de roue électromagnétique. Dans ce dispositif, pas d’engrenage mécanique, mais des aimants associés à des bobines recevant des impulsions électriques. Cela va polariser les bobines pour les transformer en électroaimants. On crée de cette manière une force mécanique alliant puissance et absence d’usure mécanique. Cette technologie fonctionne sur le principe des moteurs types brushless, qui équipent notamment les ventilateurs d’ordinateurs.

Pour des cyclistes exigeants …

La demande du public pour ce vélo est en constante augmentation. Excluons toute idée de fraude ; à qui le vélo de route électrique peut-il convenir et dans le cadre de quel usage ?
Il peut tout d’abord être un vrai partenaire pour le cycliste amateur, qui, avec l’age, voit ses performances décliner. Bénéficier d’une aide électrique lui permettra par exemple de continuer à suivre ses copains lors de la sortie sportive dominicale. Le vélo de route électrique lève ainsi la barrière de l’âge et les éventuelles frustrations que cela pourrait générer, pour permettre au cycliste de conserver un niveau de performance et surtout … le plaisir ! A niveau constant, ce vélo aura aussi l’avantage de permettre d’aller plus loin, offrant ainsi de nouvelles perspectives au cycliste. C’est un vélo qui s’adresse à des clients exigeants, soucieux de conserver une sensation de performance et de repousser leurs limites.

Nul doute que le vélo de route électrique viendra prochainement garnir les rayons des revendeurs. Il reste encore quelques étapes afin de le proposer à un prix acceptable pour le public, mais l’attente qu’il suscite lui promet un très bel avenir.