Recommend to a friend
print

J’assure mon vélo électrique !

publié le 22/06/2018

C’est parti, l’été est (enfin) là et les sorties à vélo sont de plus en plus fréquentes !

Eh oui, quand les beaux jours sont là il est plus facile de rentabiliser son achat. En effet, le vélo électrique est en général plus cher qu’un vélo traditionnel et c’est pour cela que, la question de son assurance se pose…

 

Il est important de savoir dans un premier temps que, le VAE  dispose du même statut qu’un vélo classique. Aucune obligation de l’assurer !

Sachez que vous disposez déjà, selon les contrats d’assurances souscrits des protections incluses (assurance habitation qui propose une responsabilité civile).

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur afin de connaitre les conditions et les droits dont vous bénéficiez avec votre contrat.

Aussi, lors de l’achat de votre VAE, une garantie complémentaire peut être incluse par le biais de votre carte bancaire. Bien évidemment il convient de bien vous renseigner au préalable sur ces services et leurs conditions !

Concernant le vol, il existe de nombreuses assurances complémentaires. D’abord, votre vélo doit être homologué VAE, il doit être attachés avec un certain type d’antivol, la batterie doit être enlevée… Autant de conditions potentiellement excluantes. Certaines compagnies excluent la garantie en cas de vol la nuit.

Dernier point, un vélo à assistance électrique dispose d’une limite d’assistance à 25km/h. Les vélos électriques rapides (speedbikes) ont une limite à 45km/h et ne sont plus catégorisés comme des vélos mais comme des cyclomoteurs. L’assurance au tiers devient donc obligatoire et la législation plus restrictive.