Recommend to a friend
print

“Aller au travail” – les trajets effectués en vélo indemnisés

publié le 03/09/2015

Les trajets entre votre lieu de résidence et de votre lieu de travail font l’objet d’indemnités permises par l’état. Mais une grande lacune vient d’être comblée. En effet, depuis le 1er juillet 2015, effectuer ce trajet quotidien à vélo se retrouve également indemnisés. Une nouvelle logique qui intègre de plus en plus les consciences, mais également la fiscalité.

Réduire l’utilisation des voitures sur les trajets quotidiens

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a fait beaucoup parler d’elle pendant cet été, mais c’est une mesure particulière qui a retenu toute notre attention et qui s’inscrit suite au succès d’une expérimentation réalisée auprès d’un panel d’entreprises.

impot véloSi une indemnité kilométrique pour les automobiles existe depuis longtemps, désormais, ceux réalisés avec un vélo sont désormais comptabilisés. De quoi encourager les travailleurs à laisser leur voiture dans le garage pour réaliser des parcours quotidiens à vélo. Particularité de cette mesure : elle se cumule avec d’autres indemnisations comme l’utilisation de transports en commun.

Par exemple, si vous êtes trop loin d’une gare, vous pouvez réalisez une partie du voyage à vélo et l’autre en train : les aides se cumuleront.

Cette mesure fonctionne pour les vélos traditionnels, mais également pour le vélo électrique. Et ce dernier type de vélo représente l’avantage d’éviter de suer à grosse gouttes avant d’arriver au travail ou chez un client. Attention néanmoins, ces mesures sont incitatives et non obligatoires pour les entreprises.

Inciter les entreprises à proposer des vélos de fonction

Mais la loi va plus loin et s’adresse directement aux habitudes des entreprises. Plutôt qu’acheter des voitures de fonction pour les déplacements de vos employés, pourquoi ne pas acheter à la place une flotte de vélos ?

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit donc une réduction de l’impôt sur les sociétés en prenant en compte 25% de l’investissement dans ces deux roues et pousser ainsi à un changement de perspectives dans la programmation des déplacements professionnels.

Si prendre le vélo a un but écologique (limiter la combustion de pétrole, particules fines, dépendance écologique…), c’est également un avantage pour votre santé, surtout pour des employés restant assis devant son ordinateur toute la journée.

Entrée en application le 18 aout dernier, la loi nécessite néanmoins encore l’arrivée du décret d’application, permettant de fixer, par exemple, le taux d’indemnisation du kilomètre.